La Civilisation avant les institutions ! Vutemu Zemmour !

La Civilisation avant les institutions ! Vutemu Zemmour !

Partager ce contenu sur vos réseaux !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

L’élection présidentielle française mettra aux prises trois candidats représentant chacun une orientation nette et tranchée.

L’islamo-gauchiste Jean-Luc Mélanchon aspire à une France “créolisée” c’est à dire tiers-mondisée sur le modèle de Marseille ou du “9-3”.

Le mondialiste Macron œuvre également à une tiers-mondisation sous contrôle dictatorial d’une caste financière apatride et parasitaire.

Le conservateur Eric Zemmour s’engage pour la défense des racines chrétiennes, des principes traditionnels qui fondent la Civilisation européenne.

Les autres candidats ne proposent que des déclinaisons de ces trois orientations principales.

Parti souverainiste corse engagé dans la défense des intérêts de notre peuple, FORZA NOVA considère qu’un dialogue véritable et fructueux n’est possible que sur la base de valeurs communes partagées par les interlocuteurs. L’expérience des dernières années a démontré l’illusion d’un dialogue avec un pouvoir parisien mondialiste, ennemi de tous les peuples.

La nation et le peuple corses sont une réalité historique et politique. Le lien de la Corse avec la Chrétienté et à la civilisation européenne est antérieur à la présence française. C’est à partir de cette réalité que des relations de confiance peuvent s’établir avec une direction politique française revenue à la chrétienté et à la civilisation. Le réalisme et le pragmatisme des deux parties devront prévaloir dans les discussions autour de la question corse.

Eric Zemmour place sa campagne, ses propositions et son action au plus haut niveau de la politique et de ses enjeux vitaux : celui de la Civilisation. Son refus de la subversion migratoire extra-européenne, des attaques systématiques contre la famille, le catholicisme, l’enracinement, parle aux Corses.

A l’échelle insulaire, Forza Nova défend nombre de propositions que Zemmour revendique pour la France, notamment l’arrêt du financement public des officines immigrationnistes.

Sur la question des prisonniers politiques, Eric Zemmour s’est prononcé clairement, lors de son discours d’Aiacciu, pour un traitement différentié des militants corses d’avec celui réservé aux terroristes islamistes. Les prisonniers corses doivent se voir appliquer le droit d’être rapprochés puis libérés, selon les lois générales en vigueur, sans “traitement spécial”. Il tourne le dos à la vengeance d’état actuellement pratiquée par Paris.

Un vote massif pour Eric Zemmour en Corse aura une signification politique évidente : celle d’une aspiration de notre peuple à cette “droite des valeurs” qui fonde également le nationalisme corse authentique.

Vutemu Eric Zemmour !

Autres articles